Et vint alors le requiem de Lancia…